samedi 13 septembre 2008

Carnets de voyage - Les États Unis - Californie - Arizona - Nevada - Utah

2008 - Les États Unis - Californie - Arizona - Nevada - Utah

Un grand voyage de quatre semaines pour découvrir l'Ouest américain. 

Los Angeles - San Diego - Palm Springs -  Las Vegas - La Vallée de la Mort - Grand Canyon -  Lake Powell -  Zion - Monument Valley - Mono Lake - Bryce Canyon -  Antelope Canyon - Horseshoe Bend - Yosemite - San Francisco - Santa Barbara - Santa Monica. 

 

En pleine campagne électorale, portés par l'espoir d'un premier président Des Etats Unis métis, les américains sont très mobilisés pour élire Barack Obama. Le pays est en transe.

En 2003, j'ai quitté mon poste de fonctionnaire du gouvernement américain à l'Ambassade des Etats Unis à Paris, après 17 ans dans les Ressources Humaines Internationales. Ce fut une période importante et marquante de ma vie.  Je suis faite de métissages et la culture américaine fait partie des cultures qui m’habitent. 

 

A Los Angeles, j'essaie de retrouver la trace de mon arrière grand-père paternel, un berger espagnol parti faire le cow-boy, et accessoirement fortune, en Californie. Il est revenu quelques années plus tard en France, où ses enfants avaient immigré entre temps. Âgé, usé, riche d'un surnom, California, homme d'honneur et de courage, il s'engage dans la guerre civile espagnole où "était sa place" disait-il. Il n'est jamais revenu.

Aujourd'hui, il ne restent que deux traces de sa vie: une photo prise 674 San Fernando Street à Los Angeles et sa tombe fictive, "Guernica" de Picasso, que je ne peux pas regarder sans avoir une pensée émue pour lui.

Le GPS m'emmène au 674 San Fernando Street. Le marchand de photos n'existe plus. De jeunes noirs jouent sur un terrain de basket. Ils ne savent pas qu'ils piétinent mes souvenirs.

 

Le Grand Canyon m'a coupé le souffle. Découvrir une nature d'une beauté époustouflante. Se sentir tout petit dans l'immensité et la violence de cette nature sauvage. Comprendre ce que signifie la vue perçante des peuples indiens. 

 

Antelope Canyon. Sans doute l'un des plus beaux endroits que j'ai eu la chance de voir sur notre planète. Ce lieu sacré, nommé Tsé bighánílíní « là où l’eau coule à travers les roches » par les Navajos, est fait de couches de grès aux multiples nuances de roses que la lumière et le soleil subliment. 

La Vallée de la Mort m'a terrifiée. Le moteur de la voiture ronflait, épuisé par la climatisation. Ne pas couper le moteur, ne pas caler, car le risque de ne pas pouvoir redémarrer est grand.  La légende dit que l'on peut faire cuire un oeuf sur le capot de la voiture, c'est une réalité absolue. L'air brulant sur le visage lorsque l’on sort cinq minutes pour prendre une bouffée d’adrénaline, donne des sueurs froides.


J’aurais aussi pu vous parler de San Diego et son musée naval, de Palm Springs et ses brumisateurs à ciel ouvert, de Las Végas qui ne dort jamais, du Horseshoe Bend aux couleurs iridescentes , de la nuit passée au milieu d’un élevage de bisons, de Los Angeles et son quartier mexicain, des cable cars de San Francisco… de tout ce qui fascine, émerveille, surprend, dégoûte, étonne… le voyageur dans ce grand pays.















Aucun commentaire:

Publier un commentaire


Merci de me laisser un commentaire, je vous répondrai !

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...